Menu Fermer

Le nettoyage à la suédoise – La nouvelle méthode KonMari ?

C’est une nouvelle année, alors parlons de mort et de désencombrement. Je ne plaisante pas… La méthode d’organisation du « nettoyage suédois de la mort » est quelque chose dont j’ai entendu parler récemment, alors j’ai voulu l’étudier plus en détail, car tout le monde commence la nouvelle année en pensant aux changements à apporter pour une meilleure année 2022.

Par exemple, beaucoup prennent la résolution de perdre des choses. De perdre du poids. Perdre des amis « toxiques ». Perdre le désordre.

Le nettoyage de la mort suédoise consiste à perdre… à perdre le désordre, avec une petite touche d’originalité qui fait que le… Méthode KonMari ne couvre pas… la façon dont vos affaires abandonnées affectent émotionnellement votre famille. Hmmmm.

Alors, qu’est-ce que le Swedish Death Cleaning et d’où vient cette idée ? Êtes-vous un peu intrigués ? Il s’agit d’une méthode suédoise d’organisation et de désencombrement de votre maison qui vous encourage non seulement à prendre en compte vos propres besoins, mais aussi à considérer ceux que vous laissez derrière vous et ce que vous leur laisserez, ainsi que la façon dont ils se sentiront en fouillant dans vos affaires après votre décès.

Le « nettoyage suédois de la mort » vient des mots suédois dö, qui signifie « mort », et städning, qui signifie « nettoyage ». En Suède, cette méthode est appelée « Döstädning » et existe depuis toujours, mais elle est devenue intéressante en dehors de la Suède grâce au best-seller du New York Times, écrit par l’artiste suédoise Margareta Magnusson et intitulé « …L’art délicat du nettoyage suédois de la mort. » Elle a écrit ce livre après la perte traumatisante de sa mère et de son mari. Magnusson nous rappelle que « le nettoyage suédois de la mort a été principalement destiné aux personnes qui approchent de la fin de leur vie, mais il est utile de commencer le processus tôt. »

Le livre de Magnusson vous aide à désencombrer votre maison afin de faciliter le processus de deuil pour vos amis et votre famille, ainsi qu’à réfléchir aux objets qui auront de la valeur pour eux après votre départ. Je sais, quelle façon déprimante d’organiser et de désencombrer…

Pourtant, à la suite du décès récent de ma propre mère, en fouillant dans ses affaires à la maison, j’ai pu constater que cette méthode est vraiment un dernier geste plein d’amour pour ceux que vous avez laissés derrière vous – en particulier vos enfants.

Le nettoyage suédois de la mort consiste à tenir compte non seulement de vos propres besoins de votre vivant, mais aussi de ceux des survivants.

Cela m’a fait penser à tous les journaux que j’ai remplis, à d’autres choses très personnelles que je conserve, et je me demande si je veux que mon fils les voie ou les lise un jour. La réponse est NON. Mais ensuite, je me demande comment je peux encore prendre plaisir à écrire mes journaux quand je sais que quelqu’un finira par les trouver et les lire ? Et je pense à quel point certaines personnes seraient blessées si elles lisaient mes mots, parce qu’une grande partie de ce que nous écrivons dans nos journaux est remplie d’émotions brutes, mais souvent, ces émotions ne durent pas très longtemps. Par exemple, quand j’étais adolescente, j’écrivais « Je déteste mes parents ! » dans mon journal intime quand j’étais en colère, mais un jour plus tard, je les aimais à nouveau, mais si quelqu’un trouvait ce journal intime des années plus tard, il penserait que je n’aimais vraiment pas mes parents étant donné le nombre de fois où je me plaignais d’eux dans mon journal intime. Alors que la vérité est que j’aimais mes parents plus que quiconque dans ce monde à l’époque où ils étaient tous deux vivants.

Donc je suppose que la question est, qu’en est-il de vos choses ultra privées ? Devons-nous vraiment être si préoccupés par les sentiments de nos proches si nous sommes morts de toute façon ?

Si vous voulez essayer ce processus de désencombrement, le premier endroit où commencer est dans les endroits que vous ne pouvez pas voir. Et rien de sentimental. Vous commencez donc par votre cave, votre grenier, vos débarras, et vous nettoyez les choses qui ne sont pas nécessaires et qui n’ont pas de valeur.

Ensuite, vous faites de même avec vos meubles, livres et objets de collection.

Au cours de ce processus, vous informez les membres de votre famille proche de ce que vous faites. Et que vous ne vous attendez pas à mourir de sitôt, mais que vous faites cela pour eux, afin de leur épargner un processus difficile et émotionnel consistant à passer en revue toutes vos affaires lorsque vous quitterez cette planète.

L’étape suivante consiste à passer en revue vos tiroirs et vos placards. Si vous ne l’avez pas porté depuis plus d’un an, donnez-le ou vendez-le. Ou demandez à votre famille ou à vos amis s’ils aimeraient l’avoir. Organisez vos vêtements. Si vous avez quelque chose de très précieux, comme un sac de luxe ou une robe de créateur, étiquetez-le pour que vos proches le sachent plus tard.

La dernière partie de ce processus consiste à passer en revue les objets sentimentaux, notamment les lettres, les photographies, les cartes, les objets de famille, etc. S’ils ont une signification profonde, vous pouvez les garder mais les mettre dans une boîte spéciale et y laisser des instructions sur ce qu’il convient de faire de ces objets après votre départ. Peut-être souhaitez-vous laisser certaines choses à certains membres de votre famille, par exemple.

En écrivant ces lignes, je ne peux m’empêcher de penser à quel point cette méthode d’organisation et de désencombrement est déprimante. Rien que le nom, « Nettoyage suédois de la mort », me fait grimacer et frémir sur mon siège. C’est vraiment une façon horrible d’aborder l’organisation et le désordre de la maison. Pourtant, j’ai aussi pensé au soulagement que j’ai ressenti lorsque j’ai fouillé dans les affaires de ma mère et que je n’ai rien trouvé qui modifie l’image pure et positive que j’avais d’elle. Aucun secret caché. J’ai trouvé des choses qui m’ont fait l’aimer encore plus, comme le fait qu’elle avait gardé mon bracelet, celui que je portais à l’hôpital quand je suis née, dans sa boîte à bijoux. J’ai trouvé l’accordéon dont mon grand-père jouait de 15 à 90 ans, dans son placard. Elle avait des photos, des cartes, des vidéos, toutes choses que je pouvais parcourir et apprécier sans me sentir mal à l’aise. C’est peut-être une bonne façon de quitter cette planète – et il n’est jamais trop tôt pour le faire, car nous pouvons mourir à tout moment, la mort n’est pas réservée aux personnes âgées.

Je ne veux pas appeler ce processus « nettoyage suédois de la mort », je préfère l’appeler « organisation consciente et réfléchie ». J’organise davantage mes affaires en 2022 en pensant à moi et à mon fils, Aidan. Je n’ai pas l’intention de partir de sitôt, mais quand mon jour viendra, au moins mon petit garçon ne sera pas submergé par mes « affaires » – avoir à passer par des piles de journaux avec des pensées privées à l’intérieur… Peut-être est-il préférable de les brûler et de passer à autre chose de toute façon. J’y ai écrit mes pensées les plus intimes, ces sentiments et ces moments ont disparu de toute façon, il n’y a pas besoin de les garder dans des journaux. Le passé est loin maintenant.

Allez-vous pratiquer une organisation plus attentive et prévenante pour 2022 ? Je vais commencer la semaine prochaine, je dois terminer mon projet de rangement de 2021 une fois pour toutes. Seulement, cette fois, j’inclurai mes agendas et mes journaux.

Pour plus d’informations sur le Döstädning, j’ai trouvé une bon lien ici chez ByStored.

L’amour,

houx

(Photos : Unsplash via Squarespace)

Cet article a été rédigé par Holly Becker et traduit par Accessoires-Peinture.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Accessoires-Peinture.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.