Menu Fermer

Comment Peindre une pièce ?

Peindre les murs intérieurs est le moyen le plus simple de rafraîchir votre intérieur. Mais ce projet peut rapidement se transformer en cauchemar si vous ne faites pas attention. Suivez ces six conseils la prochaine fois que vous peindrez et vous obtiendrez de beaux murs tout en gardant votre santé mentale.

La peinture d’intérieur est de loin l’activité de bricolage la plus populaire, et il est facile de comprendre pourquoi. Il n’y a pas de meilleur moyen, plus abordable, de rafraîchir les pièces qu’une nouvelle couche de peinture. De plus, la peinture n’est pas très difficile et ne nécessite pas de formation spécialisée. Tout propriétaire valide peut peindre des pièces. Il suffit d’un peu de patience, de pratique et de quelques conseils utiles.

Ces conseils en matière de peinture peuvent aider même les bricoleurs débutants à obtenir des résultats de qualité professionnelle. Suivez ces suggestions et vous peindrez non seulement mieux, mais vous travaillerez aussi plus vite et mieux.

1. Préparer la surface à peindre

Un travail de peinture réussi commence par une bonne préparation de la surface que vous allez peindre. Cela signifie que vous devez gratter, poncer, rapiécer et remplir chaque trou, fissure, bosse et imperfection de la surface. Ce n’est pas la partie la plus amusante de la peinture d’une pièce, mais c’est la partie la plus importante. Aucune peinture, quels que soient son coût, sa couleur, son épaisseur ou les indications du fabricant, ne peut cacher une surface trouée ou fissurée.

 

2. Teindre l’apprêt

L’application d’une couche d’apprêt sur les murs et les plafonds est obligatoire lorsque vous peignez de nouvelles cloisons sèches ou que vous appliquez une peinture de couleur foncée. Mais il est judicieux d’appliquer une couche d’apprêt chaque fois que vous peignez. L’apprêt remplit trois fonctions principales. Premièrement, il empêche les taches de s’infiltrer. Ensuite, il permet de couvrir la peinture en une seule couche. Troisièmement, et c’est le plus important, il améliore l’adhérence de la peinture, ce qui réduit considérablement les cloques et le pelage.

Les peintres professionnels teintent souvent l’apprêt en mélangeant une petite quantité de peinture de finition à l’apprêt. Cette astuce permet d’améliorer considérablement la capacité de la couche de finition à masquer complètement la surface apprêtée.

Vous pouvez désormais acheter des peintures qui contiennent des apprêts, mais rien ne couvre aussi bien ou n’améliore l’adhérence autant qu’un apprêt dédié.

3. Pour protéger vos sols: Optez pour la toile plutôt que pour le plastique

Les bâches de protection peinture en plastique constituent un moyen peu coûteux de protéger les sols et les meubles des éclaboussures de peinture, mais il vaut mieux investir dans des toiles. La toile est extrêmement durable et résistante aux déchirures. Elle s’étend à plat et présente beaucoup moins de risques de trébucher. La toile absorbe les gouttes de peinture, contrairement aux toiles en plastique, qui deviennent glissantes lorsqu’elles sont éclaboussées de peinture. Les toiles en toile peuvent être facilement pliées dans les coins et autour des portes, ce qui est impossible avec les bâches en plastique. De plus, la plupart des chiffons en plastique doivent être jetés après usage. Les toiles de protection en toile durent toute une vie.

4. Atteindre un plafond

Oubliez l’escabeau et procurez-vous une rallonge télescopique pour votre rouleau à peinture. Les rallonges sont disponibles en différentes longueurs, jusqu’à 18 pieds de long, mais une rallonge de 18 à 36 pouces suffit pour peindre des pièces avec des plafonds de 8 à 9 pieds de haut. Vérifiez que le manche de votre rouleau à peinture est muni d’un trou fileté à son extrémité, puis faites-le simplement tourner sur la rallonge.

Lorsque vous achetez une rallonge, recherchez une rallonge qui a une poignée souple et antidérapante et un noyau métallique rigide. Et assurez-vous que l’extrémité filetée de la perche est également en métal. Les poignées tout en plastique sont trop souples, ce qui les rend difficiles à contrôler.

5. Utilisez une grille de peinture, pas un plateau

Faire rouler de la peinture à partir d’un bac à peinture est une bonne pratique. Voici une meilleure approche, plus rapide et plus soignée : Roulez la peinture directement à partir d’un seau de 5 gallons en utilisant une grille de peinture. Une grille de peinture est simplement un écran rectangulaire rigide en métal ou en plastique qui s’accroche au rebord du seau. Remplissez le seau de peinture jusqu’à la moitié environ, puis suspendez la grille à l’intérieur du seau. Trempez le manchon du rouleau dans la peinture, et faites-le rouler contre la grille pour enlever l’excédent de peinture. C’est aussi simple que cela. À la fin de la journée, déposez la grille dans le seau et refermez le couvercle.

6. Stockage de nuit

Si vous avez fini de peindre pour la journée mais qu’il vous reste encore à faire demain, vous n’avez pas à passer par le laborieux processus de nettoyage de vos pinceaux et de vos manches de rouleau à peindre. Il vous suffit de brosser ou de rouler l’excédent de peinture, puis de l’emballer hermétiquement dans du film alimentaire. Si nécessaire, doublez le plastique pour isoler l’air, puis placez les pinceaux et les manchons de rouleau emballés au réfrigérateur pour les garder frais. Cela peut sembler fou, mais ça marche : cela empêchera la peinture de sécher pendant la nuit et de rendre votre équipement inutilisable.

Le lendemain, il suffit de sortir le matériel de la chambre froide 30 minutes avant de le peindre, et il sera souple et prêt à l’emploi. Les pinceaux et les manchons de rouleaux correctement emballés peuvent être stockés de cette manière pendant plusieurs jours si vous vous attaquez à un travail vraiment ambitieux.